Mat Capelier Ecriture + slam + peinture

ECRITURE + SLAM + PEINTURE

 

Mes recherches récentes m’ont amené à lier les différents aspects de mon activité artistique : peinture, écriture, slam.. J’incorpore aujourd’hui des fragments de textes dans certaines de mes toiles et, sur scènes, j’expose mes dessins tout en slamant. L'image et le texte se combinent, s'illustrent mutuellement de manière poétique, tandis que le caractère oral et éphémère du slam les confronte à une situation de Spectacle.

Projet « paysage »

 

Ce projet démarre par une promenade.

Un parcours définit dans le paysage refait trois fois. Je prends des notes écrites et dessinées de descriptions, d'impressions et d'idées qui me viennent en marchant dans ce lieu. Les croquis me servent pour réaliser ensuite des dessins d'assez grandes tailles travaillés à l'encre de chine.

Les notes écrites sont rassemblées, triées et réadaptées pour un poème en proses, de deux pages environ.

Le paysage est une image substituée à la nature. Le cadre fait paysage et définit un point de vue. Il me faut sortir de la contrainte du cadre. En tête, des œuvres du land art comme, par exemple, les lignes tracées au sol de Richard Long.

Je cherche dans une forme d'expression nouvelle alliant récit et dessin à traduire mon expérience personnelle du paysage.

Il me fallait inventer pour rendre compte du parcours, de la traversée du paysage et des réflexions qui s'initient dans le temps de la marche.

Mes dessins et mes écrits parlent de la beauté naturelle du lieu, de sa mémoire, de mes sensations en ce lieu, de mes rêveries éveillés en marchant dans cette nature.

Mon parcours part de la vallée, monte sur la crête et redescend par une grande boucle dans la vallée.

Je suis un sentier qui grimpe et devient de plus en plus étroit. De la haut on aperçoit la mer au Sud, les reliefs des Cévennes au nord.

Imprégné dans la beauté du lieu, inspiré par sa mémoire dont de nombreuses ruines attestent la présence d'ancienne population disparue, inspiré aussi par des odeurs, des bruits et la vie ressentie ici des plantes et des animaux, loin des autres, je tisse un récit étrange dont les oiseaux vus, les traces de bêtes, la pierre, le ciel ou les arbres deviennent les acteurs.